L’information géographique à l’heure du mobile

| 20 janvier 2014 | 0 commentaire

Catégorie: Les Rencontres 2014

Jeudi 10 avril, de 9h30 à 12h30, Amphithéâtre Cauchy

Thinkstock-realite-augmenteeCollecter de l’information, la mettre à jour, la diffuser via des applications mobiles semble désormais à la portée de tous. Comment cette mobilité a révolutionné en profondeur les outils SIG ? Quels outils sont mobilisables ? Des retours d’expérience sont proposés pour prendre la mesure des usages possibles par des publics non experts et aborder la dimension industrielle de certains projets de déploiement de grande ampleur.

Animateur : Jean-Yves Garinet, Magellium

.

icone-pdf9h30 : Comment la mobilité a révolutionné les SIG par David Riallant, Synext

  • Résumé : Avec l’avènement des connexions mobiles haut débit, le développement d’applications smartphones connectées et l’atomisation de la gestion des données, l’information géographique poursuit sa mutation. Longtemps cantonnée au déploiement de solutions logicielles de cartographie, la notion de Système d’Information Géographique prend aujourd’hui une nouvelle dimension, bénéficiant des mêmes évolutions que les outils qu’elle utilise. Les architectures informatiques atomisées et connectées permettent de produire et consommer une information stockée à un endroit, traitée à un autre et visualisée directement sur le terrain sur un simple mobile. Libérée d’une exploitation à l’échelle de la station de travail c’est l’ensemble de l’architecture du Système d’Information Géographique qui se trouve redéfinie. Des plateformes de type SIG mobile aux applications de réalité augmentée, nous sommes aujourd’hui en mesure d’interagir en temps réel avec des données  au travers d’interfaces plus intuitives et d’outils plus abordables, le tout directement depuis le terrain. Plus qu’une succession d’évolutions technologiques c’est un véritable changement de paradigme auquel nous assistons : l’information géographique se fabrique et se « consomme » en temps réel, in situ, au plus prêt de ses utilisateurs finaux.

icone-pdf10h : Outils OpenSource pour le travail de terrain par Vincent Picavet – Oslandia

  • Résumé : Il est aujourd’hui possible de déployer une pile applicative complète en OpenSource permettant de gérer le travail de terrain en situation de mobilité. Cette présentation fait le tour d’un projet de gestion de réseau d’eau et d’assainissement, qui implique une intégration des outils de mobilité au sein d’un SIG industrialisé. Ce projet comporte une partie SIG avec un référentiel de données centralisé, sous PostgreSQL/PostGIS, et utilise QGIS comme interface utilisateur afin de pouvoir efficacement gérer les données métier. 
Il comporte également un aspect mobilité important, qui implémente sur une tablette un outil spécifique de capture et de gestion de la donnée métier. Cette tablette mobile est connectée sur un réseau 3G, et utilise une antenne GNSS pour améliorer les précisions GPS. Elle comporte également une gestion hors-ligne autonome afin de pouvoir travailler dans toutes les conditions d’accès au réseau, et de pouvoir embarquer toutes les données nécessaires pour une plus grande efficacité. La particularité de ce projet est l’implémentation d’un outil de synchronisation entre les données utilisées en mobilité et le référentiel de données, dans un contexte multi-utilisateurs. L’outil développé avec PostGIS et Spatialite permet de gérer l’historique des données, de suivre les modification, gérer les fusions de données, et également des versions parallèles des mêmes données afin de permettre la création de scénarios d’évolution du réseau.
On résout ainsi une des problématiques récurrente du travail en situation de mobilité, qui est la déconnexion des serveurs centralisés. Ce projet évolue également vers une interconnexion avec les système industriels SCADA, et l’intégration des données de capteurs automatiques par l’intermédiaire de webservices. Il s’agit d’un package applicatif complet, en opensource, dont les composants peuvent être utilisés pour d’autres applications que la gestion de réseaux d’eau. Les évolutions techniques effectuées permettent de résoudre les problèmes classiquement rencontrés en situation de mobilité, et de garantir un TCO optimal sur une solution industrielle pour une application concrète et critique.
  • Co-auteurs Vincent Picavet, Hugo Mercier

10h30 : Pause, visite des stands, démos exposants, animations

icone-pdf11h30 : Bordeaux : SIG & mobilité au cœur des vignes par Yann Slostowski, Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux

  • Résumé : Depuis 2001, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) propose une application Web de suivi cartographique du vignoble réservée aux professionnels de la filière vitivinicole Bordelaise. Le SIG du Vin de Bordeaux version mobile est accessible aux viticulteurs depuis 2012. Cette version pour smartphone et tablette répond à une forte demande de disposer d’un outil SIG de consultation mais aussi de saisie de données qui soit totalement opérationnel sur le terrain. Quels sont les usages métier d’un SIG mobile dédié à la viticulture ? Comment l’application mobile complète idéalement la version Web ? Quelles solutions pour pallier les problèmes d’absence de réseau 3G très fréquents en Gironde ?  Notre témoignage est un retour d’expérience en tant qu’utilisateur des SIG Web avec un focus sur le thème de la mobilité.
     

icone-pdf12h : Veolia Eau: Mener un projet de grande ampleur de gestion des interventions et de SIG mobile par Maeve de France et Sébastien Dorneval, Veolia Eau

  • Résumé : Veolia Eau France a décidé début 2013 de construire et déployer pour 5000 agents un outil de cartographie mobile intégré à la fois au module de suivi et de planification des interventions Réseau et au webSIG Veolia Eau. L’objectif était d’améliorer la connaissance au quotidien des réseaux d’eau et d’assainissement par les agents Veolia ainsi que d’assurer une meilleure gestion du patrimoine et une réactivité plus forte pour les usagers et les collectivités. Ce chantier de grande ampleur a commencé début 2013 et sera déployé au premier semestre 2014 sur le terrain auprès des agents, des managers locaux et ceux qui planifient les interventions. De nombreux questionnements ont émergé lors de ce projet, en termes de fonctionnalités (faire d’un SIG un outil qui répond à des besoins métier avancés…), d’architecture technique (en faisant en sorte qu’un outil décentralisé et peu intégré au système d’information de l’entreprise en devienne une brique centrale…), d’acteurs (avec une multiplicité de types d’utilisateurs et de processus métier…), de prise en compte des contextes locaux (nécessite de modes connectés et déconnectés, spécificités contractuelles en termes de référentiels…), d’accompagnement au changement (passer d’une culture papier à une culture numérique…) et d’un déploiement à grande échelle (avec ce que cela implique en termes de sensibilisation, de formations et d’adaptation des pratiques…). Ce retour d’expérience permettra donc d’enrichir le débat sur les problématiques métier et technologiques actuelles autour des projets SIG mobiles et web.

Laisser un commentaire