Localement, comment s’organise-t-on ? L’alimentation du référentiel adresse en Languedoc-Roussillon

| 16 avril 2015

Catégorie: Rencontres Décryptageo 2015

Mercredi 10 juin à 15h30

Par Laurent Pigache, SIG-LR

L’adresse est le référentiel le plus utilisé en région par la communauté géomatique. Pour de la localisation, de l’observation ou encore de l’analyse, cette donnée a été classée en 2010 par les acteurs locaux, comme une cible prioritaire dans l’amélioration des informations de référence.

SIG L-R s’est positionné en 2012 comme le relai d’une initiative locale portée par le Syndicat intercommunal d’informations géographiques (SiiG), la communauté de commune Rhony-Vistre-Vidourle et la ville de Sète. Forte de l’expérience de ces derniers, du soutien de plusieurs EPCI et en partenariat avec l’IGN (formalisé par un accord définissant les modalités de collecte et d’échanges d’informations) SIG L-R, depuis 2013, propose aux communes de la région un service adresse comprenant un portail de saisie, de la formation, de l’assistance et du téléchargement de données.

L’outil web de saisie utilisé (issu de la technologie VEREMAP) a permis à plusieurs EPCI d’utiliser le service sur plus de 10 communes lors de la phase d’essaimage. La méthode de déploiement est ajustée en continu, aux regards des besoins, des technologies et des ressources. Grâce au soutien de l’IGN, plusieurs méthodes de remontées de données ont été testées sur la durée.

Le projet adresse en région Languedoc-Roussillon pour le moment limité à des communes de l’Hérault et du Gard, doit être déployé sur d’autres territoires, et doit continuer à innover en termes d’outils et de méthodes. L’articulation avec le portail BAN et le projet de couverture du département de la Lozère en lien avec la constitution d’un référentiel routier seront les prochaines étapes.

icone-pdf

back

Les commentaires sont fermés