Visualisation de données : quand la carte se réinvente

| 21 janvier 2014 | 0 commentaire

Catégorie: Les Rencontres 2014

Jeudi 10 avril de 15h à 18h, amphithéâtre Cauchy

153-dossier-dataviz-ouverture2-WebLa représentation de données géographiques doit se réinventer pour toucher de nouveaux publics moins experts, pour représenter des masses de données toujours plus importantes… quelles leçons tirer des progrès de la data visualisation ? À quoi ressembleront les cartes de demain ? Après l’intervention de votre grand témoin, spécialiste de la data visualisation, cartographes et chercheurs présentent leurs expériences et leurs pistes de réflexion.

Animateur : Vincent Deshoux (GéoVendée)

  • icone-pdf

15h : Représenter autrement pour une nouvelle lecture des données et des territoires par Laurie Gobled – IAU Île-de-France

  • Résumé : Le contexte de la surabondance d’information demande à réinterroger les standards de la formalisation visuelle. L’infographie et la datavisualisation permettent aujourd’hui de répondre à ces nouveaux enjeux de lecture immédiate et compréhensible par tous.
Ces préoccupations de représentation sont au cœur des problématiques traitées à l’IAU Île-de-France :
Café-carto et ateliers Mos, traduction du Mos en 3D, datavisualisation pour une nouvelle introduction au Mos, utilisation d’infographies dans nos publications etc.
Ces travaux sont rendus possible grâce aux différents profils métiers présents à l’IAU. L’objectif n’est pas tant de s’adapter à une tendance que d’offrir aux internautes un moyen de lire nos données différemment.
  • Co-auteur : Xavier Opigez

icone-pdf15h30 : La visualisation de données au service du langage cartographique par Laurent Jégou, Université de Toulouse-Le Mirail

  • Résumé : De nouveaux moyens de visualisation de données sont aujourd’hui disponibles, profitant du support Internet pour offrir une grande accessibilité, caractérisée par une mise à disposition facilitée mais aussi une simplicité plus grande de création (pas de développement lourd).
Par ailleurs, des travaux en cours rapprochent certaines méthodologies esthétiques, artistiques, de la conception cartographique : choix des couleurs, des formes, du design général. On présentera ici quelques expériences d’utilisation de la visualisation de données pour analyser des documents cartographiques et en tirer une synthèse de leur utilisation des couleurs, pour en estimer la complexité de lecture, ou pour aider à construire des dégradés de couleur plus esthétiques.

16h : Pause, visite des stands, démos exposants, animations

icone-pdf17h : Comment naviguer entre photoréalisme et abstraction topographique en covisualisant des cartes et des orthoimages ? par Charlotte Hoarau – Laboratoire COGIT – IGN

  • Résumé : Ce travail de thèse vise à proposer des visualisations cartographiques novatrices, entre le réalisme des orthoimages et l’abstraction des styles cartographiques/topographiques classiques. Il s’attache d’une part à la modélisation de ces visualisations originales, de manière théorique, et d’autre part à leur conception automatique, de manière pratique et technique. Comment associer les avantages d’une carte topographique et d’une orthophoto au sein d’une même visualisation ? Comment mettre en valeur des informations importantes telles que le réseau routier ou les toponymes quelque soit le fond de carte proposé ? Les visualisations cartographiques proposées pourront être ordonnées selon un continuum de styles cartographiques afin de permettre à l’utilisateur de naviguer d’une visualisation à une autre en balayant l’espace des possibilités cartographiques mises à sa disposition. En parallèle, une réflexion sur les nouveaux usages liés à la co-visualisation de données est menée afin de rendre les visualisations conçues adaptables et personnalisables en les associant à des outils interactifs adéquats. L’enjeu qui en découle est de permettre à l’utilisateur de pouvoir choisir et construire la visualisation qui lui convient.

17h30 : Comment allons-nous interagir avec la carte et les données d’ici quelques années ? par Sidonie Christophe, laboratoire COGIT – IGN (Intervention annulée)

  • Résumé : La profusion de données géographiques multi-sources et multi-échelles alliée à celle des outils cartographiques donnent lieu à une multitude de (géo-)visualisations, permettant d’explorer ces données dans l’espace et dans le temps. Néanmoins, nous sommes actuellement limités à la fois par les méthodes et les interfaces de conception cartographique, mais aussi par les modèles de données, pour proposer à l’utilisateur une interaction plus grande, plus sophistiquée avec la carte ou les données. Revisiter ces interactions pour remettre l’utilisateur au cœur des processus d’exploration, d’analyse spatiale, de mise à jour ou de conception cartographique, est une préoccupation majeure en recherche. Les recherches en cartographie, en interaction homme-machine et en vision permettent d’imaginer comment nous pourrions explorer les données géographiques, autrement qu’en cliquant… en touchant du doigt, en bougeant ou en s’immergeant

 

Laisser un commentaire